Conférence Hervé CHABAUD – Exposition JP Batteux

Conférence Hervé CHABAUD – Exposition JP Batteux

Le 30 mars 2018 à eu lieu une conférence donné par Monsieur Hervé Chabaud dans la salle omnisport de Cormicy.

Cette conférence portait sur le « Difficile Chemin vers l’Armistice et la Paix ».

De nombreux auditeurs sont venus se joindre à cette très intérressante réunion portant sur la conception de la bataille finale permettant aux Alliés de mettre au point les conditions de l’Armistice.

 

L’orateur nous a d’abord présenté les difficultés militaires qui existaient avant le 30 mars 1918 :
Le 21 mars 1918 les Allemands était en route avec comme objectif  la conquête de Paris et ainsi faire tomber la France.
Les Alliés vont finalement stopper les vagues d’assaut avant d’engager la grande offensive en juillet 1918 qui fut la marche vers la victoire.

Le 11 novembre 1918 lorsque le clairon sonne le cessez-le-feu il y a une situation qui, surtout du côté français, doit être regardé dans la réalité.
Ce sont alors des difficultés d’entente , de négociation pour mettre d’accord les alliés entre-eux.
La négociation devait s’appuyer sur un certain nombre de faits, d’abord le bilan humain : 1 350 000 morts, 2 800 000 blessés, 1000 invalides, 600 000 veuves, 750 000 orphelins.

D’autres réalités dont il fallait tenir compte : des réalités territoriales avec des départements ruinés et dévastés, les souffrances de la population qui se retrouvait démunie.
Il y avait  aussi une autre priorité celui de la reconstruction… L’élaboration de la Paix n’a pas été simple.

François Mencière


Copyright © 2018 SLM Production – Tous droits réservés – Pour toute copie de texte(s), de photos ou croquis, ou utilisation, demander l’autorisation à CMVSH.


Parallèlement on a pu admirer l’exposition réalisée par Jean-Paul BATTEUX pompier-spéléologue retraité.

« l’Art Pariétal de la Grande Guerre dans les calcaires du Lutétien »

Copyright © 2018 SLM Production – Tous droits réservés – Pour toute copie de texte(s), de photos ou croquis, ou utilisation, demander l’autorisation à CMVSH.


C’était une exposition sur panneaux qui montrait les photos prises par cet « artiste  » ; on pouvait y découvrir les traçes laissées par des militaires Français ou Allemands voire Américains, sous forme de nombreux graffitis, dans les sous-terrains qui leur servaient d’abris, de chambre, d’ambulance, voire même de chapelle. Il y avait aussi de nombreuses sculptures, dessins et peintures magnifiques comme peut en témoigner ce petit film tourné à cette occasion par François Mencière.

À propos de l’auteur

_ administrator

membre de CMVSH depuis sa création

Laisser un commentaire